Les Jardins

Dans le livre d’art des éditions Monelle Hayot, ‘‘Jardins d’histoire et jardins sans histoires de la comtesse de La Panouse’’, Annabelle, épouse de Paul, raconte que lorsqu’elle a découvert le Château du Colombier, à l’abandon et en ruine, ce fut, « Une histoire d’amour, un coup de foudre qui a stimulé mon imagination et m’a galvanisé ».

Elle rêva aussitôt de restaurer l’ancien jardin médiéval et d’en créer de nouveaux dont un labyrinthe.

Annabelle avait choisi pour la conseiller, Alain Richert, célèbre paysagiste, botaniste, écrivain et ami, qui fut son professeur à l’Ecole du Paysage de Versailles et qui l’aidait à restaurer les jardins du Château de Thoiry. Ils ont reconstitué le jardin médiéval du Colombier en mettant en lumière l’art de vivre du Moyen Age selon les sources iconographiques et manuscrites anciennes.

Au Moyen Age, le nom de « Jardin d’Eden » évoque le paradis perdu d’Adam et d’Eve. A ce jour, le Jardin d’Eden du Colombier présente plus de cent espèces de plantes, d’arbres et d’arbustes répartis dans cinq jardins clos différents :

  • Le Jardin des Curiosités,
  • Le Tapis des Mille Fleurs
  • Le Jardin des Références
  • Le Carré des Jeux
  • Le Verger

Annabelle de La Panouse a complété et prolongé l’histoire du jardin médiéval, en ajoutant la pergola de glycines et les allées de pruniers, de magnolias et de mûriers qui servent les extensions